Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Coup de coeur prunien : Sir Was - No Giving Up

Pop éthérée, synthés vaporeux et paysages musicaux clairs-obscurs au programme de cette semaine ; une recette suédoise signée Sir Was avec No Giving Up.

Holding On To A Dream

Sir Was était un jeune artiste prometteur après l’arrivée saluée de son premier album, Digging a Tunnel en 2017. Il revient en septembre avec un second long format, Holding On To A Dream sur le label Memphis Industries et s’impose dans le paysage musical comme un artiste sur lequel compter dorénavant. C’est sur ce même disque que le titre coup de cœur de la programmation, No Giving Up détonne et nous entraîne dans l’univers scintillant de Sir Was.

Depuis ses projets avec le live band de José Gonzalez et Junip, le Suédois Joel Watzberg a.k.a Sir Was en a fait du chemin. Après un premier disque au son plus vintage, avec des morceaux lo-fi aux accents 80’s, il sort un second opus autrement plus contemporain, assurément pop, quoiqu’un brin soul et électronica. Plus introspectif et plus personnel, Sir Was a profité de cet album pour explorer un univers entre ombre et lumière, comme une nuit étoilée. Sur son bandcamp, il précise : « Avec le premier disque, j'ai eu l'idée que je voulais qu'il sonne comme un vieux disque vinyle. Je voulais ce son lo-fi, old-school. Quand j'ai réalisé que je faisais un nouvel album, j'ai eu un peu peur de tout ça, mais il ne m'a pas fallu longtemps pour réaliser que la seule chose que je pouvais faire était de faire quelque chose qui me semblait vraiment bien dans mon corps et mon âme. Je me suis rendu compte qu'il n'y a pas de quoi avoir peur. Je suis prêt à explorer tellement plus. »

Tout au long de ces onze titres vaporeux, il parle de ses insécurités, d’un amour fuyant et fait le bilan de ses erreurs passées. Fly Away, qui commence l’album est un hymne planant dont les notes de guitare et la batterie nous amène vers des morceaux plus entraînants comme le single d’annonce de l’album, Deployed avec Little Dragon ou encore le titre crève-cœur No more Separations. Mais peu à peu, les étoiles s’éloignent et le soleil se lève. The Sun Will Shine plus joyeux annonce la fin de la nuit, et l’écoute se prolonge jusqu’au titre annonciateur de l’aube scintillante, Pin Me Down.

Le morceau coup No Giving Up, au début de l’album, est à l’image de la pochette de l’album : comme les lumières des néons ou des phares d’une voiture dans la nuit profonde. Sir Was nous y décrit une rupture difficile et décore ces paroles d’une belle nappe au synthé. Titre pop éthérée, No Giving Up se déroule lentement, sur une mélodie puissante et rendue grave par un orgue en fond sonore. La voix réverbérée de l’artiste semble plaintive nostalgique, sur fond de percussions claires comme scintillantes dans l’obscurité.

Avec No Giving Up, Sir Was nous soigne le cœur en chantant ses maux pour panser ses peines.




pop / sir was / memphis industries records / holding on to a dream

Article réalisé par Service Civique Programmation

Publication : Vendredi 25 Octobre 2019

Illustration : Holding On To A Dream

Crédit photo : Memphis Industries records






Réagir :