Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Coup de cœur Prunien : Da Arabian Mc's – Milliardat

Sulfureux mélange de hip-hop et de sonorités du Moyen-Orient au menu cette semaine avec Millardat du groupe Da Arabian Mc’s.

Ben Haana Wa Maana

« DAM c’est "l’éternité" en arabe et le "sang" en hébreu, autant celui qui coule lors des bombardements que celui qui nous fait frères. Cette pluralité des sens et de langues enracine notre présence ici. Nous sommes là et nous y resterons. »

Ce sont les mots qu'utilise Mahmood Jrere, lors d'une interview pour la radio Rfi Musique, pour expliquer la symbolique du nom du groupe qu'il forme avec Maysa Daw et les frères Nafar - Tamer et Suhell. A eux quatre, ils constituent DAM, et proposent une musique protéiforme qui mêle sonorités de l’Est et de l’Ouest ; entre le hip-hop de Tupac qui les a toujours inspirés et les mélopées arabiques ayant bercé leur enfance.

Après deux précédents albums sortis entre 2006 et 2012, Da Arabian Mc’s marque son retour en juin dernier avec Ben Haana Wa Maana, sorti sur le label londonien Cooking Vinyl. Cet album éclectique nous balade entre couplets de rap engagés et refrains chantés. Il évoque tout du long des sujets engagés comme les droits des LGBTQ+, le droit des femmes, l'union des minorités ethniques ou encore la pauvreté. En six morceaux manifestes, DAM réussit le pari de juxtaposer un morceau hip-hop très contemporain comme Hada Yid’ie Sitna avec des voix éthérées rappelant l’émodrill de Chicago, et un titre plus électro comme le coup de cœur de la programmation cette semaine : Milliardat.

« Les Israéliens peuvent dépenser des milliards pour faire taire la voix du peuple palestinien, pour nous diviser, ils ne peuvent pas grand-chose contre nos titres qui eux n’ont pas coûté très cher » dit Mahmood Jrere, à propos du titre, au cours de son interview pour Rfi. Conjuguant habilement des mélodies arabes et du Moyen-Orient saturées avec une ligne de basse rythmée, Milliardat percute nos oreilles. La fureur du discours de DAM nous atteint de plein fouet et dénonce le conflit israélo-palestinien. Il alerte sur la manière dont l’argent de l’Etat Israélien divise en érigeant des murs alors qu’il pourrait rassembler autour de projets artistiques locaux.

Milliardat et l’incisif Ben Haana Wa Maana portent la voix de DAM au-delà des frontières de Lyd et se font haut-parleurs d’une jeunesse palestinienne avide de changement.

Crédit Photo : © Fadi Dahabrah et Wael Abu Jabal




hip hop / palestine / musiques électroniques / rap

Article réalisé par Elisabeth Carré

Publication : Vendredi 18 Octobre 2019

Illustration : Ben Haana Wa Maana

Crédit photo : Fadi Dahabrah et Wael Abu Jabal






Réagir :